Luxation de la Rotule 

Nous avons 48 races dans le cheptel Français qui sont concernées par la maladie orthopédique de la luxation des rotules.

 

L’âge minimum pour dépister est de 15 mois et cet examen ne nécessite pas d'anesthésie.

 

Dans certaines races plusieurs examens à des âges différents sont nécessaires car certaines formes de luxation de la rotule peuvent apparaître tardivement.

 

Cette maladie résulte d’un défaut d’alignement de l’appareil extenseur du genou et peut entrainer des conséquences sur les tendons car c'est un os situé dans le tendon.

 

On parle de luxation de la rotule à partir du moment où la rotule sort de son logement lors des mouvements de flexion/extension.

 

Les chiens de petite race sont plus souvent atteints, et l’atteinte est souvent bilatérale.

 

La luxation de rotule peut parfois résulter d’un traumatisme. Cependant, le plus souvent, cette anomalie découle d’une cause en partie génétique.

 

Parfois, c’est une conformation anormale de la hanche, une malformation du fémur ou du tibia, une déviation de la crête tibiale ou une longueur anormale du tendon patellaire qui peuvent être à l’origine d’une luxation de la rotule.

 

Il y 5 classifications possibles :

 

PL – 0 : Indemne de luxation de la rotule

PL – 1 : Stade 1 (la rotule peut être luxée manuellement uniquement)

PL – 2 : Stade 2 (La rotule luxe spontanément et occasionnellement)

PL – 3 : Stade 3 (La rotule est luxée en permanence)

PL – 4 : Stade 4 ( La rotule est luxée en permanence et ne peut pas être replacée par des manipulations)